13/08/2009

Cinq jeunes de Passeport Vacances s'initient au journalisme

salome, oryna, stéphane, wondimu, Adrien.jpgHier soir j'ai vu dans le ciel des avions clignotants, quelques satellites artificielles, des étoiles dans l'infini inimaginable et une dizaine d'étoiles filantes - ma grand mère me disait que c'était l'âme des morts.

Cet après-midi d'août, la canicule tombe sur Genève. Pas âme qui vive aux cimetières des Rois? Tout faux! Le cimetière  des célébrités genevoises est aussi un lieu de récréation apprécié de quelques habitués et de nouveaux venus. Confirmation dans le mini-reportage réalisé par cinq jeunes journalistes de Passeport Vacances. Ils ont 14 ans et sont élèves des Voirets, des Coudriers, de Montbrillant, de Lancy et de Saint-Julien. Leurs questions manquent un peu de mordant. Les réponses sont un peu convenues. Mais c'est un très bon début.

Qu'imagine-t-on à leur âge du ciel, de la vie et des étoiles.

Lire la suite

Rencontres au cimetière des Rois

enfant 2.jpgReportage : Salomé Joly et Oryana Nurock

Par ces temps ensoleillés, les promeneurs sont nombreux au cimetière des rois. Mais pourquoi viennent-ils ?

La grand-mère de Dimitri (4 ans), qui vient dans ce cimetière pour la première fois le trouve plaisant et agréable. Elle s’y promène pour voir les tombes d’illustres personnages, comme Calvin et Borges (Poète argentin). [cliquezsur l'image pour l'agrandir]

Yanis, et Bobane, eux, y viennent exceptionnellement. Sur leur chemin, ils ont notamment remarqué la tombe d’un franc-maçon et d’une péripatéticienne.

M. Jeannet et M. Feune se baladent pour la deuxième fois et aiment la tranquillité du lieu. M. Jeannet s’y rendait autrefois pour les ensevelissements.

Assis sur l’herbe, dans un coin un peu isolé, Joseph, Nicolas, et Mélanie, trois Parisiens, accompagnés de Vidia, une genevoise, partagent un pique-nique. Cela ne les dérange pas de prendre leur repas à côté des tombes. Ils aiment le calme de l’endroit et le fait qu’il n’y ait personne pour les importuner.

Bahran, jardinier temporaire pour l’été, voit beaucoup de touristes de tous âges. Lui aussi apprécie le calme qui y règne.

Mais, en fin de comptes, qu’est-ce donc le cimetière des rois ? Pour en savoir plus : http://www.cimetieredesrois.ch/index_flash.html

Lire la suite

Qui sont les visiteurs des Rois ?

Reportage : Adrien Danet, Stéphane Törner, Wondimu Bussy (Passeport Vacances)

roger.jpgRoger: «ça fait 29 ans que je travaille au cimetière». Non, Roger n’a jamais rencontré de fantômes En revanche le gazon et l’ombre des nombreux arbres attirent beaucoup de pique-niqueurs. Il y a aussi des visites guidées. Des vandales ? Non, roger trouve que le lieu est bien respecté quand même.

Cette rencontre, c’était le jardinier. Et les visiteurs? Viennent-il souvent? Pour quelles raisons viennent-ils dans ce qui est un cimetière. Connaissent-ils les personnes qui reposent ici ?

Lire la suite

23/07/2009

Le papier journal, c'est la fin?

– Bonjour, comment vous informez-vous?

– Sur Google! répondent Emma et Melody. Sur www.bild.de répond Alexa. Sur www.repubblica.it répond Daniele. Sur internet répond Fabrice.

– Vous lisez des journaux? Ils font une drôle de moue. Drôle de question sans doute.

– Le Matin Bleu dit l’un. – Je lis Julie dans la Tribune, ajoute Daniele.

Cinq jeunes genevois de 14 et 15 ans. Un groupe formé au hasard de Passeport Vacances qui ont passé la journée au sein de la rédaction de la Tribune. Leur avis reflète plus que l'on croit le mode d'accès à l'info des adolescents. Les journaux papier n'ont qu'à bien se tenir. Il est vrai, commente Yohan Bühler, un étudiant neuchâtelois en stage d'un mois à la rubrique web qui a potassé le sujet dans un séminaire de sociologie, ce n'est qu'à partir de 17, 18 ans qu'on plonge son nez dans les canards.

Daniele crée des sites internet, filme les bus genevois sur son mobile qu’il publie sur Facebook. Alexa a gagné le tournoi de football scolaire 09. Fabrice adore le tennis et joue de la guitare électrique avec le groupe Hypnose. Emma est un as des macarons et Melody découvre le ski nautique grâce à Passeport-Vacances.

J.-F. Mabut

 

DSC01477.JPG

DSC01475.JPG

DSC01480.JPG

Sûreté en trains ? Micro-trottoir à Cornavin

DSC01489.JPG

Par Alexa, Daniele, Melody, Fabrice, Emma, les journalistes de Passeport Vacances et Pauline, leur accompagnatrice, qui vient de décrocher son bachelor en biochimie.

En principe, les gens sont rassurés dans les trains CFF la journée surtout parce qu’ils trouvent que la Suisse est un pays sûr. Mais la plupart de personnes ne se risquent pas à prendre le train la nuit. Que devons-nous en penser?

Pour en avoir le coeur net en ce temps ou l'insécurité fait souvent la première page des jounraux, nous sommes allées interroger des passagers à la gare Cornavin. Voici quelques réponses à la question: «Vous sentez-vous en sécurité dans les trains CFF?»

Lire la suite

Cinq jeunes de Passeport-Vacances à la Tribune

DSC01473.JPG9 heure. Alexa, Daniele, Emma, Fabrice et Melody débarquent à la Tribune. Ils sont coachés par Pauline, qui vient de terminer son bachelor de biochimie. Un groupe formé au hasard des inscriptions de Passeport Vacances. Objectif s'initier au métier de journaliste.

On gravit les quatre étages du 2 rue de la Synagogue. Les bureaux sont vides. L'équipe de la locale décimée par les vacances est en réunion matinale. La rédaction en chef un étage au-dessus discute de la page 3 du lendemain.

On s'instale face à deux grands écrans de télévision dans l'ovale de l'édition, où le journal se monte dès 16 heures jusqu'à peu avant minuit.

- Bonjour, comment vous informez-vous?

 

Lire la suite