14/11/2008

Mille filles sont restées en classe

martine ingénieure.pngQuelque 1100 filles ont accompagné hier leur père, leur mère ou une personne proche de la famille sur son lieu de travail, annonce Madame Egalité des sexes. Ce nombre en baisse par rapport aux années précédentes représente un peu plus de 56% des filles de 5e primaires. Un peu moins de mille filles et les garçons sont donc restés en classe.Qui sont ces filles? Pourquoi leurs parents n'ont ils pas pu leur faire découvrir leur métier?

Défenseur d'une Jounée des filles "canal historique", Genève a fait hier cavalier seul. Les autres cantons romands ont ouvert la journée aux garçons sous le thème Journée des filles Projet pour les garçons (chaque groupe a eu droit à son dépliant spécifique). Le canton de Vaud a même abandonné le label Journée des filles pour un libellé asexué Osez tous les métiers.

Teresa Skibinska, directrice du Service de promotion pour l'égalité entre homme et femme s'interroge. Sur le plan de la communication, la cacophonie romande n'est évidemment pas top. Faut-il maintenir la Journée des filles? Le débat est ouvert pour 2009.

Lire la suite